Le jour tant attendu est arrivé. Vous venez vous assoir à côté de Monsieur l'Inspecteur (ou plus souvent de Madame l'Inspectrice)

Pas d'inquiétude, il suffit simplement de conduire comme vous le faites d'habitude. Si vous êtes arrivés là c'est que vous êtes capable de réussir. Alors pas de stress, on conduit détendu et serein (même si la manœuvre demandée est un créneau...).

L’épreuve dure environ 30 mn

Le parcours emprunte des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier

Une manœuvre sera demandée parmi les suivantes : marche arrière en ligne droite ou en courbe, demi-tour, créneau, rangement en bataille ou en épi.

L’inspecteur demandera également de procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, et de répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une questions en lien avec les premiers secours.

 

Le bilan de compétence

L’évaluation réalisée par l’inspecteur consiste en un bilan de compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité.

Sont également évalués

  • La capacité d’analyse et d’adaptation aux situations qui se présentent

  • La capacité à se diriger en suivant une direction indiquée sur les panneaux

  • Le respect et la courtoisie envers les autres usagers et en particulier la prévenance envers les usagers vulnérables

  • La capacité à adopter une conduite respectueuse de l’environnement

Ce bilan est retranscrit dans une grille d’évaluation :

E : erreur éliminatoire

0 : la compétence n’est pas acquise et le candidat est incapable de la restituer

1 : la compétence est en cours d’acquisition mais mal maîtrisée

2 : la compétence est acquise mais elle a été mise en œuvre pendant l’examen à des niveaux de qualités variables

3 : la compétence est correctement et régulièrement restituée. Le candidat a su la mettre en œuvre à chaque fois que cela était utile.

Les places d'examen disponibles dans le mois sont réparties de façon équitable entre les différentes auto-écoles du département. L'auto-école ne choisit ni les dates ni le nombre.

Le nombre de places attribuées sur un mois dépend de 3 facteurs

  1. le nombre de candidats présentés par l'auto-école le même mois de l'année précédente. Mais seulement les candidats en première ou deuxième présentation. Les candidats en troisième présentation ou plus ne sont pas comptabilisés pour encourager les auto-écoles à avoir un bon taux de réussite

  2. le nombre d'inspecteurs disponibles

  3. le nombre de moniteurs exerçant dans l'auto-école. Ce critère reflète le niveau d'activité de l'auto-école.

Chaque auto-école reçoit aux environs du 15 de chaque mois les places d'examen attribuées le mois suivant.

Nous proposons les places d'examen à nos élèves en respectant une priorité de passage par souci d'équité.

  1. Son prioritaires les candidats en formation traditionnelle qui n'ont jamais passé l'examen ainsi que les candidats en formation AAC qui ont atteint 18 ans.

  2. Les places restantes sont proposées aux candidats qui ont échoué 1 fois à l'examen

  3. Puis ensuite, nous proposons les places aux candidats en formation AAC qui ont 17 ans 1/2 et qui souhaitent passer le permis

Vous me direz "qu'en est-il des candidats qui ont échoué 2 fois ou plus à l'examen?". Bonne question!!

La situation devient un peu compliquée pour eux parce que l'auto-école ne peut pas les présenter sur les places qui lui sont attribuées au risque de perdre des droits aux places d'examen. Pour ces candidats, nous allons essayé d'obtenir ce que l'on appelle des places "en option". Il s'agit de places d'examens qui sont restituées par les auto-écoles qui n'en ont pas besoin et qui sont en quelque sorte remises sur le marché. Les auto-écoles qui le souhaitent posent une option sur ces places.

Donc nous posons des options pour nos élèves et elles nous sont accordées ou non. Il arrive que 10 auto-écoles se positionnent ensemble sur une place. En plus, la réponse arrive seulement quelques jours, moins d'une semaine, avant la date de l'examen, ce qui complique la préparation de l'examen.

​Pour ceux qui ont fait une formation traditionnelle ou une conduite supervisée

  • La période probatoire dure 3 ans à compter de l'obtention de la première catégorie

  • Les points sur le permis vont augmenter progressivement (6 points à l'obtention du permis, 8 un an après, 10 deux ans après et enfin 12 au terme des trois ans)

  • Obligation d'apposer un disque A sur le véhicule

  • obligation de respecter les limitations de vitesse jeune conducteur

​Pour ceux qui ont fait un Apprentissage Anticipé de la conduite

  • La période probatoire dure 2 ans à compter des 18 ans si l'examen a eu lieu avant

  • Les points sur le permis vont augmenter progressivement (6 points à l'obtention du permis, 10 un an après et enfin 12 au terme des deux ans)

  • Obligation d'apposer un disque A sur le véhicule

  • obligation de respecter les limitations de vitesse jeune conducteur

  • Combien de temps dure un examen ?

L'inspecteur dispose de 32 minutes tout compris: paperasse, conduite, manœuvre, questions de vérification du véhicule.

  • Quand et comment connaîtrai-je le résultat ?

​48h après l’épreuve, le résultat est visible sur Internet. Pour y accéder il faudra votre numéro NEPH qui figure normalement dans le livret d’apprentissage et votre date de naissance. Vous devrez également mentionné la catégorie du permis: c'est B !

Le résultat est inscrit sur ce qu’on appelle le CEPC (certificat d’examen du permis de Conduire). S’il est favorable, ce CEPC, accompagnée de la carte d’identité, tient lieu de permis le temps que le titre (la petite carte rose) soit fabriqué.

Vous pouvez imprimer le CEPC ou le télécharger sur smartphone pour pouvoir le présenter aux forces de l’ordre en cas de contrôle.

  • Le CEPC est valable combien de temps ?

Quatre mois, et seulement sur le territoire national.

  • Est-ce que les inspecteurs sont "gentils" ?

​On ne leur demande pas d’être gentil. On leur demande de juger votre conduite selon des critères bien précis. L’inspecteur parlera pour indiquer les directions mais aussi pour vous faire remarquer des éventuelles erreurs qu’il souhaiterait que vous corrigiez avant la fin de l’examen. Prenez ces remarques comme des conseils.

Sachez que l'inspecteur ne souhaite qu'une chose: pouvoir vous autoriser à conduire. Mais si vous n'arrivez pas à restituer une conduite sûre, l'inspecteur ne peut pas vous accorder le permis.

  • Il faut faire combien de manœuvres ?

L’inspecteur demandera une manœuvre choisie parmi la liste suivante: marche arrière en ligne droite ou en courbe, demi-tour, rangement bataille ou épi, créneau.

Il évaluera aussi une autre manœuvre: l’arrêt de précision, mais en circulation, à l’occasion d’un arrêt à un stop ou à un feu rouge.

  • Si je loupe ma manœuvre, est-ce que c’est éliminatoire ?

​La manœuvre est évaluée comme la conduite. Elle peut être éliminatoire si vous ne la faites pas en sécurité ou si vous commettez une infraction comme monter sur le trottoir ou faire un refus de priorité.

 

  • Il faut combien de points pour avoir le permis ?

​​20 points minimum et aucune erreur éliminatoire.

  • Si je loupe le permis, je peux le repasser au bout de combien de temps ?

C'est variable d'un mois à l'autre.

Sur certaines périodes, comme la période estivale, nous manquons parfois de places d'examen et alors le délai peut être de 2 mois environ.

Mais la plupart du temps, nous pourrons vous proposer une nouvelle date rapidement. Nous vous conseillons tout de même de laisser passer au moins 3 semaines; le temps de vous remettre du stress de l'échec et de reprendre quelques heures de conduite.